Une famille victime des abus psychiatriques

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Stand d’informations de la Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme samedi 13 novembre 2010 de 13h30 à 14h30 sur la Place d’Italie à Paris pour dénoncer les abus psychiatriques.

La CCDH soutient Michel Prévidi. Ce père de famille se bat pour dénoncer les conditions scandaleuses subies par ses proches en psychiatrie. Sa femme et ses deux filles se sont suicidées suite à un internement et des traitements abusifs.

Un tel drame pourrait se reproduire bien plus souvent si le projet de loi réformant les hospitalisations psychiatriques est voté.

En 2008, Michel Prévidi est victime d’un drame familial. Sa femme et ses deux filles se sont suicidées, après avoir subies un internement psychiatrique dans des conditions scandaleuses et avoir subies des traitements abusifs.

Elles ont été séquestrées en chambres d’isolement, menottées sur un lit, empoisonnées aux psychotropes, les dossiers médicaux sont mensongers.

Après deux ans de poursuites judiciaires en vain, Michel Prévidi a décidé d’agir pour dénoncer à travers son histoire les abus en psychiatrie.

Une manifestation a été organisée le 1er novembre 2010 devant l’hôpital psychiatrique de Pierrefeu dans le Var, où sa famille avait été internée. Soutenu par la Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme, l’évènement a mobilisé une cinquantaine de manifestants ainsi que les plus grands médias de la région. M. Prévidi s’est symboliquement enchaîné au portail de l’hôpital.

Cette histoire tragique n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.

La psychiatrie et ses traitements trop souvent abusifs entrainent des conséquences désastreuses.

Que ce soient des médicaments puissants ou les sismothérapies, qui ne sont rien de plus qu’une décharge d’électricité envoyée directement dans le cerveau, ces pratiques ont pour conséquences des effets indésirables dangereux et parfois irréversibles. Certains de ces traitements entraînent même des comportements suicidaires et de la violence.

Un projet de loi sur les hospitalisations psychiatriques devrait réformer la loi actuelle pour mettre en place des « soins sous contrainte en ambulatoire ». Cela signifie que n’importe quel citoyen français pourra être contraint à recevoir des traitements psychiatriques tout en vivant chez lui. Il sera forcé de se rendre régulièrement à l’hôpital pour recevoir sa dose de psychotropes ou sa séance d’électrochocs. S’il ne se présente pas, il sera interné.

De tels drames comme celui vécu par Michel Prévidi risquent de se multiplier dans le pays si cette loi est votée.

La CCDH demande le retrait définitif de cette loi liberticide.

La Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme est une association, créée en 1974 en France, pour dénoncer les violations des Droits de l’Homme en psychiatrie. De nombreuses victimes d’internements ou de traitements psychiatriques contactent l’association pour apporter leur témoignage.

Pour plus d’informations, visitez le site de CCDH www.ccdh.fr, ou contactez nous au 01 40 01 09 70, 06 28 06 59 16 ou par email à ccdh@wanadoo.fr.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »